De retour au Pays des Merveilles avec Alice et Lewis…

Vous vous souvenez ? Alice, cette petite fille qui s’ennuyant auprès de sa soeur et d’un livre sans images, finie par tomber dans le terrier du lapin blanc… un conte qui a bercé mon enfance, mon adolescence et qui continue de me suivre grâce à ce livre sobrement intitulé : Tout Alice.

=9ionæpÎ8xi@ionRecordVersionn

« Le ver à soie et Alice se regardèrent quelques instant durant en silence : finalement le bombyx retira de sa bouche le houka et, d’une voix traînante et léthargique, s’adressant à Alice : « Vous, qui êtes-vous ? » lui demanda-t-il. Ce n’était pas là un début de conversation bien encourageant. Alice répondit, non sans quelque embrassas : « Je… je ne sais trop, monsieur, pour le moment présent… du moins, je sais qui j’étais quand je me suis levée ce matin, mais j’ai dû, je crois, me transformer plusieurs fois depuis lors. »

Il faut bien se l’avouer, la lecture de ce recueil n’est pas très engageante au premier abord. La faute à cette couverture (qui pourrait être adorable avec cette photo en noir et blanc d’Alice Liddell) tout à fait hideuse avec cette typographie de couleur VERTE ! Mais quelle drôle d’idée ?! Moi qui suis très sensible à la présentation des premières de couverture (j’ai d’ailleurs mes collection et éditeurs préférés), je dois dire que je suis assez déçue. J’ai bien failli ne pas prendre la peine de feuilleter ce livre et cela aurait été une bien belle erreur.

Ce recueil est tout simplement sublime et terriblement complet : les fans d‘Alice qui souhaitent aller encore plus loin adoreront ! Il regroupe toutes les versions d’Alice au Pays des merveilles de Lewis Carroll ainsi que les autres textes qui les complètent, dans une édition très annotée et commentée. La traduction d’Henri Parisot a été vraiment bien travaillée et ceci malgré le barrage de la langue qui empêche la retranscription brute des nombreux non-sens et jeux de mot de l’anglais au français. C’est réellement une petite merveille mais je reste persuadée qu’aucune traduction ne réussira à retransmettre le génie du conte de Carroll.

S’il n’y avait qu’une édition du conte à acheter, je recommanderais celle-ci parmi toutes. C’est selon moi un des recueil les plus complets présent à l’heure actuelle sur le marché de l’édition française.

«La Reine dit : «Qu’on lui tranche la tête !» (La phrase qu’elle prononçait toujours, quand elle était en colère.) Et c’est pourquoi Alice répondit : «Qui se soucie de votre avis, à vous autres ? Vous n’êtes qu’un jeu de cartes !» Et c’est pourquoi ils se mirent tous très en colère, et prirent leur vol dans les airs, pour retomber tous sur Alice, comme une avalanche. 
Et je pense que vous ne devinerez jamais ce qu’il arriva ensuite. Ce qu’il arriva ensuite, ce fut qu’Alice s’éveilla de son étrange songe. Et elle découvrit que les cartes n’étaient que quelques feuilles tombées de l’arbre, que le vent lui avait plaquées contre le visage. Ne serait-ce pas délicieux que de faire, tout comme Alice, un curieux rêve ?»

Au sommaire de cette belle édition :

  • « Les aventures d’Alice sous terre (inédit) » : la première version d’Alice au Pays de Merveilles, destinée et offerte par l’auteur à Alice Liddell en 1864
  • « Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles » : deuxième version d’Alice au Pays des Merveilles, destinée à une publication en librairie
  • « De l’autre côté du miroir et ce qu’Alice y trouva » : la suite d’Alice au Pays des Merveilles
  • « La chasse au Snark » : récit absurde sous forme d’un poème en huit chants
  • « Alice racontée aux petits enfants » : la troisième version d’Alice au Pays des Merveilles
  • « Alice à la scène » : texte explicatif de Lewis Carroll sur la création de son œuvre et sur ses personnages
  • « Une devinette d’Alice » : sur le difficile travail de traduction de l’œuvre de Carroll (pourquoi un corbeau ressemble-t-il à un bureau ? – et non pas à un grain de sel, comme dans le dessin animé de Disney)
  • « Lettres à Alice Liddell » : sélection de quelques lettres que Carroll a adressées à ses « amies-enfants » et qui éclaire leurs relations

Vous pouvez retrouver le recueil Tout Alice sur Amazon au prix de 6,65 euros avec la livraison gratuite. Ne vous en privez pas et retrouvez votre âme d’enfant !

Carnet Féminin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s