Le Kaki : WTF ?!

A la découverte du kaki perdu… ou l’idée du siècle…

J’ai eu l’envie il y a quelques temps de me mettre moi aussi au kaki. Vous savez, ce fruit chinois à la mode qui ressemble à une tomate plate, molle et orange dont on entant parler partout – surtout depuis que le crudivorisme et le frugivorisme sont sortis de l’ombre. J’avais lu qu’il était à la fois sucré, très énergétique et surtout bourré de bonnes choses comme le Fer, la vitamines C et d’antioxydants. Une sorte de super fruit en bref qui me faisait bien envie sur le papier. Je me suis donc lancée.

CARNETFEMININ_KAKIS

Source

Alors il faut déjà savoir que le kaki, il en existe de deux espèces. Une qui donne des fruits « durs » à maturité et l’autre dont les fruits sont mous à la peau translucide. Ce sont les seconds que j’ai trouvés et achetés, m’assurant de les choisir les plus tendres possibles. Mais lors de la première dégustation j’ai été très déçue : le fruit n’avait aucun goût. Je me suis donc un peux renseignée sur la façon de les faire mûrir et j’ai trouvé l’astuce du congélateur sur un blog (dont hélas j’ai perdu l’adresse). Le plaqueminier étant un arbre qui tient au gel et qui donne ses fruits en automne/hiver, pour que ses fruits soient mûrs il faut qu’ils aient pris la gelée. J’ai donc attendu quelques jours puis j’ai mis mes kakis au congélateur pour une nuit et les ai sortis au petit matin pour les faire décongeler.

A la seconde dégustation… comment dire.. c’était à la fois croquant et gluant… pas vraiment agréable en bouche… presque gras… et surtout c’était monstrueusement sucré ! J’ai trouvé les kakis parfaitement écœurants ! En manger un en entier relève d’un exploit pour moi. Et dans ma famille tout le monde a eu la même réaction en y goûtant. Du coup, il ont finis en composte… ce que je trouve bien dommage… Le kaki sera, je pense, mon plus gros flop alimentaire de cet hiver ! Mais peut-être que la version « dure » m’aurait mieux convenue ? Affaire à suivre… l’hiver prochain !

Je ne sais pas ce que vous pensez de la texture et du goût à la fois étrange et particulier de ce fruit, mais je serai assez curieuse que vous me racontiez votre premier contacte avec le kaki. Et si vous avez des astuces pour pouvoir mieux l’apprécier, je suis preneuse. A vos clavier !

Carnet Féminin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s